Selon la théogonie d’Hesiode:

« Au commencement fut le Chaos, puis la Terre au vaste sein, éternel et inébranlable siège de toutes choses, et le Tartare sombre dans les profondeurs de la vaste terre, et puis Amour, le plus beau des immortels, qui pénètre de sa langueur et les dieux et les hommes, dompte les cœurs et triomphe des plus sages volontés. De Chaos naquirent l’Érèbe et la sombre Nuit. De la Nuit, l’Éther et le Jour naquirent, fruits des amours avec l’Érèbe. À son tour, Gaïa engendra d’abord son égal en grandeur, le Ciel étoilé qui devait la couvrir de sa voûte étoilée et servir de demeure éternelle aux bienheureux immortels. Puis elle engendra les hautes Montagnes, retraites des divines nymphes qui habitent leurs riants vallons. Sans l’aide d’Amour, elle produisit la Mer au sein stérile, aux flots furieux qui s’agitent. Cependant, par la suite, elle s’unit au Ciel et enfanta Océan aux profonds tourbillons, Coios, Crios, Hypérion et Japet, Théia, Rhéia, Thémis et Mnémosyne, Phébé à la couronne d’or et l’aimable Téthys. Après ces êtres divins, naquit le plus jeune, Cronos le rusé, le plus redoutable de ses enfants, qui se mit à haïr son père fécond. Elle enfanta encore les Cyclopes, au coeur plein de violence, Brontès, Stéropès, Arghès au coeur hardi; ils étaient, pour tout le reste semblables aux dieux, mais ils n’avaient qu’un seul oeil placé au milieu du front; la vigueur, la force et l’habileté apparaissaient dans leurs travaux. »

Statuettes et souvernirs

Statuettes et souvernirs

Pour résumer simplement ce que dit Hésiode:

« De Chaos surgirent la Terre (Gaïa), l’Amour (Eros), les Ténèbres (Erèbe) et la Nuit. Puis de l’union de la Nuit et des Ténèbres (Érèbe) naquirent la Lumière Astrale (Éther) et le Jour. La Terre (Gaïa) engendra le Ciel (Ouranos), puis la Montagne et la Mer.

La Terre (Gaïa) s’unit au Ciel (Ouranos) pour donner naissance aux Titans, aux Cyclopes et aux Hécatonchires (ou Centimanes).  »

« Les Hécatonchires, enfants nés de la Terre (Gaïa) et du Ciel (Ouranos), étaient les plus redoutables, et leur propre père les avait en aversion. Il les envoya dans le Tatare, les profondeurs de la Terre (Gaïa). La Terre, énorme, étouffait. Elle façonna une faux et dit à ses enfants, le coeur plein de colère: « Enfants, issus de moi et d’un père à l’orgueil insensé, nous nous vengerons de son cruel outrage bien qu’il soit votre père, car, le premier, il a tramé des actions indignes. » Descendant avec la nuit, le Ciel arriva, vînt s’unir à la Terre, s’étendant de toutes parts pour l’embrasser. Mais, de son embuscade, Cronos éleva la main gauche, et, de la droite, agitant sa faux immense, longue, acérée, déchirante, il le mutila, puis le jeta en arrière. Mais ce ne fut pas un membre stérile qui s’échappa de sa main, car toutes les éclaboussures sanglantes qui jaillirent furent reçues par la Terre et, dès que les temps furent révolus, le sang fécond engendra les redoutables Erinnyes, les énormes Géants, couverts d’éclatantes armures, portant dans leurs mains de longues lances, et les Nymphes habitantes de la terre immense, que l’on nomme Mélies. Cependant, ces divins débris, que le tranchant du fer avait détachés, étaient tombés dans la vaste mer. Longtemps, ils flottèrent à sa surface, et, tout autour, une blanche écume s’éleva, d’où naquit une jeune déesse. Portée d’abord près de Cythère, puis vers les rivages de Chypre, on vit sortir de l’onde cette déesse et sous ses pas croissait partout l’herbe fleurie. Les dieux et les hommes l’appellent Aphrodite parce qu’elle naquit de la mer, Cythérée à la belle couronne parce qu’elle s’approcha de Cythère, Cypris parce qu’elle parut pour la première fois sur les rivages de Cypre.

Irrité contre ses propre enfants, Ouranos les appela Titans. »

Selon Hésiode, Aphrodite serait donc née du sang d’Ouranos mêlé à l’écume de mer. Selon Homère, Aphrodite serait née de l’union de Zeus et de Dioné.

 

Les enfants de Chronos et de Rhéa:

Chronos chassa son père du pouvoir et régna à sa place. Il épousa sa sœur, Rhéa, et six enfants naquirent de leur union: Hestia, Déméter, Héra, Hadès, Poséidon et Zeus. Chronos, ayant été informé par son père Ouranos qu’un jour un de ses enfants le détrônerait, avalait ses enfants dès leur naissance. Seul Zeus, le dernier-né, échappa à ce sort, sa mère l’ayant caché en Crête et remplacé par une pierre enveloppée de langes.

Lorsqu’il fut adulte, Zeus obligea son père à régurgiter ses frères et soeurs. Chronos vomit alors tout ce qu’il avait ingurgité, y compris la pierre qu’il avait avalée en pensant qu’il s’agissait de Zeus. Certains disent que Zeus plaça la pierre à Delphes. Zeus et ses frères et soeurs gagnèrent les cimes du mont Olympe. Il libéra les Hécatonchires et les Cyclopes du Tartare. Ces derniers le remercièrent en lui offrant la foudre et le tonnerre, qui lui servirent à vaincre les Titans. Le combat dura plus de 10 ans. Les Titans furent vaincus et emprisonnés dans le Tartare, sous la garde des Cent-Bras. Le chef des Titans, Atlas, fut condamné par Zeus à porter la voûte céleste pour l’éternité.

Une fois maître de l’univers, Zeus délivra son père du Tartare et le fit roi des Iles des Bienheureux, en extrême Occident.

Zeus donna naissance à de nombreux enfants nés de mères différentes car il eut de nombreuses aventures avec des mortel(le)s, des déesses et des nymphes.


 

Généalogie des dieux grecs:

Enfants nés de l’union d’Ouranos et de Gaïa

Enfants de Gaïa et du sang d’Ouranos

Les Titans

Les Titans et Titanides sont nés de l’union d’Ouranos et de Gaïa.

    • Océanos

  • Cœus, Coéos Coios ou Polos

 

  • Crios ou Cryos. Il eut avec Eurybié 3 fils : Astraeos, Pallas et Persès.
  • Hypérion
  • Japet
  • Théia, Théa, Éthra, Euryphaessa ou Basilée
  • Rhéa, Rhéia ou Rhée
  • Thémis
  • Mnémosyne
  • Phébé
  • Téthys
  • Cronos (le plus jeune et le plus rusé)

 

Les Cyclopes

Les Cyclopes sont nés de l’union d’Ouranos et de Gaïa; ils sont au nombre de 3.

  • Brontès (le Tonnerre)
  • Stéropès (la Foudre)
  • Argès ou Arghès (l’Eclair)

Les Hécatonchires (ou Centimanes)

Les Hécatonchires ou Centimanes sont nés de l’union d’Ouranos et de Gaïa; ils sont au nombre de 3.

  • Cottos
  • Gyès (ou Gygès)
  • Briarée (ou Égéon)

Les Érinyes, Erinnyes ou Euménides

Les Érinyes sont les filles de Gaïa et du sang d’Ouranos, déesses de la vengeance

  • Tisiphone
  • Mégère
  • Alecto

Les Géants

Enfants d’Ouranos et de Gaïa

  • Agasthène
  • Agrios
  • Alcyonée
  • Alpos
  • Aristée
  • Astraéos
  • Chthonios
  • Clytios
  • Coéos
  • Damysos
  • Égéon
  • Emphytos
  • Encelade
  • Éphialtès (ou Éphialte)
  • Euboée
  • Euphorbe
  • Euryale
  • Eurymédon
  • Eurytos
  • Gration
  • Hippolyte
  • Hoplodamos
  • Hyperbios
  • Japet
  • Léon
  • Mélissée
  • Mimas
  • Mimon
  • Molios
  • Mylinos
  • Olympos
  • Otos
  • Ouranion
  • Pallas
  • Pancratès
  • Pélorée
  • Phœtios
  • Polybotès
  • Porphyrion
  • Rhœcos
  • Sycée
  • Théodamas
  • Théomisès
  • Thoas
  • Typhée

Dieux nés de l’union de Chronos et de Rhéa

  • Hestia, déesse du foyer
  • Déméter, déesse des moissons
  • Héra, déesse du mariage et de la végétation
  • Hadès, dieu des Enfers et des morts
  • Poséidon, dieu de la mer et des fleuves
  • Zeus, roi des dieux, maître du ciel et de la foudre

mythologie grecque

Enfants de Zeus

Déesse grecque née de l’union de Zeus et de Métis, déesse de l’Intelligence et de la Sagesse, première épouse de Zeus, fille d’Ouranos et de Gaïa :

  • Athéna, déesse de la sagesse.

 

Dieux et déesses grecs nés de l’union de Zeus et de Thémis, déesse de la Justice, de la Loi et de l’Équité, deuxième femme de Zeus, fille de Gaïa et d’Ouranos :

  • Les Heures ou Horais, déesses des Heures :
    • Eunomia ou Enomie, déesse de la Discipline ou du Bon Ordre
    • Dicé, déesse de la Justice
    • Irène, déesse de la Paix
    • Carpo ou Xarpo, déesse du temps
    • Thalatte, Thalo ou Thallo, déesse de l’ordre
  • Les Moires, assimilées aux Parques dans la mythologie romaine, déesses du Destin :
    • Clotho, la Fileuse
    • Lachesis, la Réparatrice, qui enroule le fil
    • Atropos, l’Implacable, qui coupe le fil de la vie
  • Astrée ou Astrapé, déesse de l’étoile vierge

 

Muses grecques nées de l’union de Zeus et de Mnémosyne, déesse de la Mémoire, troisième femme de Zeus, fille d’Ouranos et de Gaïa :

  • Calliope, déesse de l’Eloquence
  • Clio, déesse de l’Histoire
  • Erato, déesse de la Poésie lyrique et amoureuse
  • Euterpe, déesse de la Musique
  • Melpomène, déesse du Chant ou de la Tragédie
  • Polymnie, déesse des Chants religieux
  • Terpsichore, déesse de la Danse
  • Thalie, déesse de la Comédie
  • Uranie, déesse de l’Astronomie.

 

Dieu et déesses grecs nées de l’union de Zeus et d’Eurynome, déesse de la pureté, quatrième femme de Zeus, fille d’Océan, le titan et de Téthys :

  • Les trois Grâces, déesses de la beauté et de la grâce :
    • Aglaé, la plus jeune des 3, déesse de la Splendeur
    • Euphrosyne, déesse de la Joie
    • Thalie déesse de l’Abondance
  • Asopos, dieu du fleuve du même nom

Dieux et déesses grecs nées de l’union de Zeus et d’Héra ou Héré, déesse du Mariage, protectrice des femmes, gardienne de la fécondité, femme et soeur de Zeus, fille de Chronos et de Rhéa :

  • Hébé, déesse de la Jeunesse et de la Vitalité (Juventas chez les Romains)
  • Héphaïstos, dieu du Feu et des Volcans. Selon les sources, il est le fils d’Héra et de Zeus, ou d’Héra seule. Il est représenté sous les traites d’un forgeron (Vulcain chez les Romains ou Mulciber).
  • Arès, dieu de la Guerre et de la destruction
  • Ilythie, déesse de l’Enfantement. Selon les sources, il est le fils d’Héra et de Zeus, ou d’Héra seule..

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et d’Alcmène la mortelle, fille d’Electryon, épouse d’Amphitryon :

  • Héraclès ou Alcide, dieu de la Force (Hercule chez les Romains).

 

Dieux grecs nés de l’union de Zeus et d’Antiope, princesse mortelle, fille de Nyctée, roi de Cadmée :

  • Zéthos, guerrier, frère jumeau d’Amphion
  • Amphion, musicien frère jumeau de Zéthos

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et de Callisto, la plus belle des nymphes, fille de Lycaon ou de Nyctée, qui fût transformée plus tard en la constellation de la Grande Ourse :

  • Arcas, qui devint après sa mort la constellation de la Petite Ourse.

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et de Danaé, princesse mortelle, fille d’Acrisios (roi d’Argos) et d’Eurydice (fille de Lacédémon) :

  • Persée, roi d’Argos, qui se fit confier par Polydectès, le roi de l’île, la mission de tuer la Gorgone Méduse.

 

Dieu et déesse grecs nés de l’union de Zeus et de Déméter, déesse des moissons, de l’abondance, de la terre nourricière, de la terre cultivée, de la fertilité et du blé, fille de Cronos et de Rhéa, soeur de Zeus :

  • Perséphone ou Coré ou Cora, déesse des Enfers

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et de Dia :

  • Pirithoos, roi des Lapithes. A noter que selon les sources, Pirithoos pourrait être le fils d’Ixion.

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et d’Egine, nymphe immortelle, fille du dieu fleuve Asopos :

  • Eaque

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et d’Elara, fille du roi Orchomène:

  • Tityos, géant qui voulu viloenter Léto, la mère d’Artémis et d’Apollon. Ces derniers l’en empêchèrent en le criblant de flèches.

 

Dieux grecs nés de l’union de Zeus et d’Electre, une des sept Pléiades, fille d’Atlas et de Pléioné :

  • Dardanos, héros de la Dardanie
  • Émathion
  • Iasion, le semeur
  • (Harmonie, qui est soit la fille d’Arès et d’Aphrodite, soit de Zeus et d’Électre)

 

Dieux grecs nés de l’union de Zeus et d’Europe, fille d’Agénor, roi de Sidon en Phénicie et de Téléphassa, soeur de Cadmos, fondateur de Thèbes :

  • Minos
  • Rhadamante
  • Sarpédon

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et de Io, mortelle, fille du dieu fleuve Inachos :

  • Hépaphos, qui devint roi d’Egypte, puis divinisé à se mort dans ce pays sous le nom d‘Apis. Son nom signifie « le toucher de Zeus ».

 

Dieux et déesses grecs nées de l’union de Zeus et de Léda, épouse de Tyndare, fille de Thestios et d’Eurythémis :

  • Pollux, frère jumeau de Castor, (mais Castor étant fils du roi Tyndare)
  • Hélène, soeur jumelle de Clytemenestre, (mais Clytemenestre étant fille du roi Tyndare)

 

Dieu et déesse grecs nées de l’union de Zeus et de Léto, fille du Titan Coeos et de sa soeur Phébé :

  • Artémis, déesse de la Chasse
  • Apollon, dieu de la Poésie, de la Musique et du Chant.

 

Messager des dieux et dieux grec nés de l’union de Zeus et de Maïa, aînée des Pléiades, fille d’Atlas et de Pléioné :

  • Hermès, messager des dieux

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et de Méra :

  • Locre

 

Dieux grecs nés de l’union de Zeus et de Plouto, fille d’Himas déesse de la richesse, fille de Déméter et de Jasion :

  • Tantale, ancêtre des Atrides, roi de Phrygie ou de Lydie, époux de Dioné, fille d’Atlas, et père de Pélops, de Niobé, et de Brotéas.

Dieu et déesse grecs nées de l’union de Zeus et de Séléné, déesse de la pleine Lune, fille d’Hypérion et de Théia :

  • Pandia
  • (Hersé)

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et de Sémélé, fille de Cadmos fondateur de Thèbes et d’Harmonie, nymphe, devenue immortelle sous le nom de Thyoné :

  • Dionysos, dieu de la vigne et du vin.

 

Dieux et déesses grecs nées de l’union de Zeus et de Taygète, une des sept Pléiades, fille d’Atlas et de Pléioné, soeur de Maïa et d’Electre :

  • Lacédémone, roi de Laconie et fondateur de Sparte

 

Dieux grecs nés de l’union de Zeus et de Thalie ou d’Arémosyne :

  • Les Paliques, jumeaux, dieux habitant l’hadès, considérés quelquefois comme les fils d’Héphaïstos.

 

Dieu grec né de l’union de Zeus et d’une autre inconnue :

  • Eole, dieu des vents

.

 

Déesse grecque née de l’union de Zeus et de Carmé :

  • Britomartis, nymphe des montagnes qui est reconnue dans l’ouest de la Crète, à Lysos et Kydonia.

Déesse grecque née de l’union de Zeus et de Niobé, fille de Phoronée et de la nymphe Télédicé (ou selon les sources de Cerdo ou Péitho), première mortelle à laquelle se soit uni Zeus

  • Argos, qui devint le roi de la ville d’Argos, à qui il donna son nom.
  • Pélasgos

Déesse grecque née de l’union de Zeus et de Pandore, fille de Deucalion:

  • Latinus, qui donna son nom au peuple latin

 


La rédaction de cette page sur la mythologie grecque m’a pris beaucoup de temps, mais n’étant pas spécialiste en la matière il est possible que certaines informations soient inexactes ou incomplètes.

Vous pouvez me transmettre vos remarques au moyen du formulaire en ligne ou me retrouver sur facebook.

Partager cette page
Vos commentaires :